Solidarité climatique à la COP23

La mobilisation citoyenne la réponse solidaire à l'urgence climatique

COP23 – La COP de l’urgence climatique

La COP23 qui a lieu à Bonn du 06 au 17 novembre 2017, sous la présidence des Fidji, nous rappelle l’urgence de la crise climatique.

  • Entre l’ère préindustrielle (1850-1890) et aujourd’hui, la température moyenne mondiale a augmenté de plus de 1°C (+1,1°C en 2017) selon l’OMM – Organisation Mondiale de la Météorologie.
  • Hausse du niveau des mers et des océans, accroissement de la fréquence et de l’intensité des phénomènes climatiques extrêmes, perturbation des régimes de précipitations sont tant de manifestations d’ores et déjà observables des changements climatiques.
  • Ouragans Harvey et Irma, les moussons violentes en Asie du Sud-Est et progression de la faim dans le monde pour la première fois depuis plus de 10 ans.
innondation ville climat
Innondation à Davenport au USA © Kelly Sikkema

La réponse politique : entre instabilité internationale et unité des acteurs non-étatiques

Une instabilité internationale qui résulte en l’isolation des USA

Pays du Nord, pays du Sud, sont tous impactés par les changements climatiques. La COP21 et l’Accord de Paris nous rappellent que nous devons tous agir pour le climat. Pourtant certains événements politiques ont montré encore les difficultés à impulser la nécessité d’agir face à l’urgence de la crise climatique. Le président Donald Trump a annoncé le 1er juin 2017 la sortie des États-Unis d’Amérique de l’Accord de Paris sur le climat.

Dans la foulée, le 2 juin 2017, Vladimir Poutine a remis en question l’application de l’Accord de Paris lors du Forum économique de St Pétersbourg avec la sortie suivante :

« Cet accord ne doit entrer en vigueur qu’à partir de 2021, nous avons encore le temps… Jusqu’à maintenant nous n’avons pas ressenti de hausse des températures ici… »
– Vladimir Poutine, président de la Russie

Quelques mois après cette annonce, le gouvernement américain semble de plus en plus isolé. Tant sur la scène internationale où les pays, y compris les grands émetteurs comme l’Union Européenne, la Chine, l’Inde, ont fait front commun.

Des acteurs non-étatiques qui s’engagent toujours plus dans la lutte contre les changements climatiques et l’atteinte des ODD

Cette situation politique instable montre encore une fois la nécessité d’engager tous les acteurs de la société civile dans la transition écologique et sociétale nécessaire pour atténuer et d’adapter aux changements climatiques. Intégrer la notion de changement climatique demande de repenser nos modèles de société, de production et de consommation.

Les entreprises

« Le changement climatique est réel. Quitter les Accords de Paris n’est ni bon pour l’Amérique, ni pour le monde »
Elon Musk, PDG de Tesla

En amont de la décision de Trump de sortir les Etats-Unis d’amérique de l’Accord de Paris, 25 entreprises américaines se sont joint à Elon Musk pour envoyer une lettre au président américain.

Les collectivités

Les collectivités aussi se mettent en ordre de marche vers la transition des villes durables et bas-carbone (Climate Chance, C40, CGLU, etc.). La ville de Paris vient d’annoncer son nouveau Plan Climat qui vise à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Les ONG

Les ONG sont des acteurs incontournables pour accompagner la société à atténuer et s’adapter aux changements climatiques. De manière générale, les ONG mènent 2 types d’action :

  1. Sur le terrain – Rôle essentiel de conduite de projets de proximité auprès des communautés les plus vulnérables et généralement les plus isolées pour réduire leur vulnérabilité face aux changements climatiques.
  2. Dans les pays développés – Rôle d’influence, donneurs d’alerte pour mettre le sujet climat sur la table des politiques à l’échelle nationale et internationale.

 

populations vulnerables changements climatiques
Accompagnement des populations vulnérables face aux changements climatiques © GERES

Des solutions pour le climat à l’accélération de la transition

Des solutions pour agir à notre niveau et dans notre quotidien voient le jour et deviennent de plus en plus pertinentes. Par exemple aujourd’hui il est facile de possible chez un fournisseur d’énergies 100 % renouvelables, comme ekWateur.

Il est maintenant nécessaire d’accélérer la transition en mobilisant les citoyens autour des démarches RSE entreprises et Plan Climat des villes. Collaborateurs, consommateurs, habitants ont tous un rôle important à jouer dans cette transition.

La Solidarité climatique nous rappelle que si il est nécessaire et urgent d’agir dans notre quotidien pour le climat, il ne faut pas oublier de soutenir les populations vulnérables dans leur développement bas-carbone.

Mobilisation des citoyens pour répondre à l’urgence climatique

Depuis la COP21 à Paris, le GERES anime le mouvement de la Solidarité climatique qui fédère entreprises, collectivités et associations autour de cette cause. Ce mouvement vise à mobiliser 1 million d’actions pour le climat ICI et soutenir 1 million d’acteurs du développement bas-carbone LA-BAS.

A travers cette campagne de mobilisation citoyenne, le mouvement de la Solidarité climatique et ses partenaires souhaitent montrer qu’il est possible d’agir pour le climat dans notre quotidien tout en étant solidaire. Cette nécessité de rattacher les actions des citoyens français pour le climat à cette notion de solidarité internationale, rappelle que les actions ICI ont un impact LA-BAS.

solidarite climatique

La Solidarité climatique à la COP23

C’est pourquoi le GERES est présent à la COP23 à Bonn, entouré de ces partenaires, pour défendre la cause de la Solidarité climatique. Nous voulons montrer qu’il est nécessaire que les citoyens prennent conscience de leur pouvoir d’action pour participer à l’atténuation des changements climatiques et qu’ils contribuent ainsi au soutien des pays les plus vulnérables dans leur adaptation.