Nos actions 2017

Découvrez le bilan des actions du mouvement de la Solidarité climatique en 2017

Marie-Noëlle Reboulet

Marie-Noëlle Reboulet, présidente du GERES, prend la parole aujourd’hui, pour faire le bilan des actions menées par le mouvement de la Solidarité climatique en 2017. L’occasion de remercier l’ensemble des membres de la communauté et aussi de vous présenter la vision du mouvement pour 2018.

Changements climatiques, plus qu’une certitude, une urgence !

Le climat change : aujourd’hui nous le savons. Début 2015, le réchauffement global moyen était de 0,85°C, fin 2016, nous atteignions + 1,2°C [1]. Le climat, ce sont les caractéristiques de l’atmosphère dans laquelle, nous humains, devons trouver les ressources nécessaires à notre survie. Les changements climatiques nous concernent donc tous et ces chiffres montrent qu’il est urgent d’agir.

Ce changement est provoqué par l’utilisation massive de ressources énergétiques fossiles et la dégradation des ressources naturelles : nous le savons. Nos modes de production, de vie et de consommation sont en cause. C’est chaque jour, dans chaque acte, chacun à notre place, que nous devons agir, parce qu’il n’y a pas de « planète B ».

emissions CO2

3 milliards d’humains cuisinent avec des moyens inefficaces et polluants, plus d’1 milliard n’a pas accès à l’électricité [2], près de 800 millions souffrent de la faim : nous le savons. Plus d’énergie est nécessaire pour que ces femmes et ces hommes vivent dans de meilleures conditions tout en s’adaptant aux effets du changement climatique. C’est aussi une condition pour la paix que nous souhaitons tous.

acteurs developpement bas carbone
Soutenir les populations les plus vulnérables dans leur développement bas-carbone et l’adaptation aux changements climatiques

 

Une réponse, la Solidarité climatique !

Ces enjeux climatiques et énergétiques nous rappellent que « la Terre est notre seul foyer »[3], un foyer commun. Selon le Petit Larousse, la « solidarité » c’est justement la « dépendance mutuelle entre des personnes liées par des intérêts communs ». Au GERES, voilà onze ans que l’idée de « Solidarité climatique » nous anime.

equation solidarite climatique

Nous sommes persuadés que nous sommes tous responsables et que ce « sentiment qui pousse les hommes à s’accorder une aide mutuelle »[4] est plus que jamais d’actualité pour favoriser les décisions et les actions vis-à-vis du changement climatique. Car tout n’est pas perdu, insistent les scientifiques : « Nous sommes capables d’opérer des changements positifs quand nous agissons avec détermination »[5].

education changements climatiques
De l’importance de l’éducation aux changements climatiques pour engager de l’action pour le climat © GERES

Comment agir en tant que citoyen, jeune ou moins jeune, femme ou homme, en tant qu’entrepreneur, agriculteur, artisan ou salarié, politique ou militant associatif, épargnant ou investisseur ? L’éducation aux changements climatiques ne peut se faire que si l’on donne à tout un chacun les pistes pour agir concrètement et au quotidien.

A lire aussi >> De l’éducation à la mobilisation pour la Solidarité climatique

Fédérer les acteurs de la société civile

Cette volonté de faire le lien entre tous, d’agir à la fois pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, en particulier en Europe, et pour soutenir l’adaptation et l’accès à l’énergie, particulièrement en Afrique ou en Asie, nous a conduit à lancer un Appel à la Solidarité climatique à l’occasion de la COP21 en 2015.

nicolat hulot solidarite climatique
Remise de l’Appel de la Solidarité climatique à Nicolas Hulot lors de la COP21

En 2017, parce qu’il y a urgence, nous avons lancé le mouvement de la Solidarité climatique.

Objectif : fédérer des acteurs non-étatiques autour de la cause de la Solidarité climatique, mobiliser 1 million d’actions en faveur du climat ICI et soutenir 1 million d’acteurs du développement bas-carbone LA-BAS. Fin 2017, nous comptons déjà 11 Ambassadeurs de la Solidarité climatique, près de 30 Amis, 3000 citoyens et 6368 actions pour le climat.

En cette fin d’année, je tiens donc tout particulièrement à remercier ces 11 Ambassadeurs de la Solidarité climatique qui se sont engagés à mobiliser leurs parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, habitants) pour que nous atteignions nos objectifs.

Je remercie aussi toutes les organisations amies qui participent à la mobilisation en connectant l’action vis-à-vis des changements climatiques avec leurs propres domaines d’intervention.

Et je remercie évidemment tous les citoyens qui soutiennent cette cause et qui feront ces « 1 million d’actions en faveur du climat » et ces « 1 million d’acteurs du développement bas-carbone ».

La Solidarité climatique, une cause partagée et reconnue

Tout au long de cette année 2017, notre équipe a plaidé la cause de la Solidarité climatique auprès des décideurs à travers une vingtaine d’interventions publiques (notamment Climate Chance à Agadir, COP23 à Bonn, One Planet Summit à Paris).

cop23
Présentation du mouvement de la Solidarité climatique lors de la COP23 à Bonn sur le Pavillon France

En février cette cause a obtenu le soutien du Ministère de l’Environnement et en septembre le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a qualifié de « paquet solidarité climatique » les mesures du Plan Climat français en faveur d’une transition énergétique solidaire en France.

A lire aussi >> Plan Climat et Solidarité climatique

Le 13 décembre, la conférence organisée en marge du One Planet Summit par le même ministère a porté sur « La Solidarité climatique – un enjeu national et international à la croisée de l’Accord de Paris et des Objectifs de Développement Durable (ODD) ». Après plusieurs interventions sur les concepts, Laurence Tommasino, déléguée générale du GERES, a présenté notre cause et les actions concrètes que nous proposons, en France comme à l’international, au service des populations les plus fragiles.

one planet summit
Intervention de Laurence Tommasino lors du side event « La Solidarité climatique » au Ministère de la Transition écologique et solidaire lors du One Planet Summit

A lire aussi >> La Solidarité climatique reconnue comme enjeu national et international au One Planet Summit

Et pour 2018 ?

Nous nous réjouissons de cette reconnaissance de la cause de de Solidarité Climatique. Cela nous donne encore plus d’énergie pour amplifier l’action. En 2018, nous allons tout faire pour promouvoir le mouvement de la Solidarité Climatique, pour embarquer de nouveaux Ambassadeurs, de nouveaux Amis, de nouveaux Bienfaiteurs, pour mobiliser toujours plus de citoyens et aller vers les « 1 million d’actions pour le climat ».

Les mécaniques de mobilisation vont être très prochainement mises en œuvre, en particulier avec nos partenaires du digital. Un « petit-déjeuner Partenaires » sera organisé en février pour permettre aux Ambassadeurs et partenaires techniques d’imaginer ensemble les mécaniques de mobilisation que nous pourrons mettre en œuvre en 2018.

mairie de paris
Sandra Guillaumot présentant les engagements de la Mairie de Paris lors du dernier petit-déjeuner partenaires

 

Le GERES, c’est le « Groupe Énergies Renouvelables, Environnement, Solidarités », c’est dire que notre association porte « dans ses gènes » l’idée de mobilisation collective en faveur de l’environnement et de l’énergie. C’est notre engagement depuis plus de 40 ans, c’est notre engagement vis-à-vis de vous, entreprises, collectivités territoriales, organisations de la société civile et citoyens. Aux côtés de toute l’équipe, le conseil d’administration et moi-même nous en portons garants.

Bonne fin d’année à tous,

Marie-Noëlle Reboulet
– présidente du GERES

De l’éducation à la mobilisation pour la Solidarité climatique

Le mouvement solidarité climatique pour mobiliser les citoyens à agir pour le climat dans leur quotidien

À l’occasion de la COP23, qui s’est tenue à Bonn du 6 au 17 novembre 2017 sous la présidence des Îles Fidji, le GERES a organisé une table ronde « Éducation climatique & Solidarité climatique » en partenariat avec l’initiative des Universités sur le changement climatique et l’efficacité des ressources (iUCR).

L’éducation à la Solidarité climatique

Le mouvement de la Solidarité climatique fait partie d’un programme d’éducation à la solidarité internationale, aux changements climatiques et au développement durable porté par le GERES.

L’article 12 de l’Accord de Paris sur le climat énonce que :

« Les Parties coopèrent en prenant, selon qu’il convient, des mesures pour améliorer l’éducation, la formation, la sensibilisation, la participation du public et l’accès de la population à l’information dans le domaine des changements climatiques, compte tenu de l’importance que revêtent de telles mesures pour renforcer l’action engagée au titre du présent Accord ».

L’éducation au climat et au développement durable est essentielle pour répondre à l’urgence climatique. Non seulement au niveau des jeunes générations, mais aussi de l’ensemble des citoyens.

De l’éducation à la mobilisation pour l’action

L’ensemble des acteurs de la société civile (entreprises, collectivités, association, ONG…) ont un rôle à jouer dans l’éducation et la sensibilisation. C’est pourquoi les Ambassadeurs et les Amis de la Solidarité climatique participent à la mobilisation des citoyens pour réaliser 1 million d’actions pour le climat ICI pour soutenir 1 million d’acteurs du développement LA-BAS.

L’éducation et la sensibilisation aux changements climatiques permettent de mettre le climat au cœur du quotidien des citoyens. Cependant, pour accélérer la transition sociétale et écologique, il est important d’encourager les citoyens à agir pour le climat. Comprendre c’est nécessaire. Agir c’est essentiel.

L’objectif du mouvement de la Solidarité climatique est de sensibiliser et engager tous les citoyens, même les moins engagés au quotidien. Le passage à l’action et sa massification collective participent à la sensibilisation d’un plus large public par l’effet d’exemplarité.

Ainsi les Ambassadeurs de la Solidarité climatique vont mettre en place des mécaniques de mobilisation auprès de leur communauté de citoyens (collaborateurs, consommateurs, habitants…) pour les engager à agir pour le climat.

Ces actions de sensibilisation et de mobilisation des citoyens participeront à l’accélération de la transition sociétale et écologique nécessaire pour répondre à l’urgence climatique.

Mobilisation de la société civile pour la Solidarité climatique

Les acteurs de la société civile engagés pour répondre à l'urgence climatique

À l’occasion de la COP23, qui s’est tenue à Bonn du 06 au 17 novembre 2017, sous la présidence des Iles Fidji, le GERES est intervenu à une table ronde « Mobiliser tous les acteurs dans la lutte contre les changements climatiques, une condition indispensable pour atteindre les ODD » organisée par ENERGIES 2050.

Répondre à l’urgence climatique

Il était difficile de s’attendre à de grandes avancées pour une COP dite « technique ». Les négociations entre États prennent plus de temps que nous en avons devant nous pour agir face à l’urgence climatique. Pourtant les acteurs de la société civile ont montré une fois de plus leur profonde implication à changer les choses et à accélérer la transition sociétale pour le climat.

Le mouvement de la Solidarité climatique vise à fédérer les entreprises, les collectivités et les associations pour qu’elles s’engagent dans la transition sociétale et écologique. C’est un engagement essentiel pour répondre à l’urgence climatique, tout en soutenant le développement bas-carbone des populations les plus vulnérables face aux changements climatiques.

Fédérer les acteurs de la société civile pour la Solidarité climatique

Le mouvement de la Solidarité climatique permet aux entreprises et aux collectivités de donner du sens et une ambition commune autour d’une cause universelle et fédératrice. Cette cause permet d’engager et mobiliser leurs citoyens (collaborateurs, consommateurs, habitants…) à travers leurs démarches RSE ou leurs Plans Climat.

La participation des citoyens est essentielle pour accélérer la transition sociétale et écologique nécessaire pour répondre à l’urgence climatique.

Mobiliser les citoyen.ne.s à agir pour le climat

Ainsi les membres du mouvement de la Solidarité climatique se sont engagés à mobiliser les citoyens à réaliser 1 million d’actions pour le climat ICI pour soutenir 1 million d’acteurs du développement LÀ-BAS, d’ici 3 ans. Un objectif ambitieux qui ne pourra être atteint qu’à travers l’effort collectif des Ambassadeurs et Amis de la Solidarité climatique.

Par exemple, la Mairie de Paris, qui vient de voter son nouveau Plan Climat, a prévu d’engager l’ensemble des entreprises et des citoyens de son territoire pour atteindre l’objectif de la neutralité carbone en 2050.

Les Ambassadeurs de la Solidarité climatique mettent donc en place des mécaniques de mobilisation pour engager les citoyens à agir pour le climat au travers de leur démarche RSE.

Les Ambassadeurs de la Solidarité climatique permettent ainsi à leurs collaborateurs, consommateurs, habitants, de participer à cet objectif ambitieux et de prendre conscience qu’ils ont un rôle important à jouer pour répondre à l’urgence climatique.

Solidarité climatique à la COP23

La mobilisation citoyenne la réponse solidaire à l'urgence climatique

COP23 – La COP de l’urgence climatique

La COP23 qui a lieu à Bonn du 06 au 17 novembre 2017, sous la présidence des Fidji, nous rappelle l’urgence de la crise climatique.

  • Entre l’ère préindustrielle (1850-1890) et aujourd’hui, la température moyenne mondiale a augmenté de plus de 1°C (+1,1°C en 2017) selon l’OMM – Organisation Mondiale de la Météorologie.
  • Hausse du niveau des mers et des océans, accroissement de la fréquence et de l’intensité des phénomènes climatiques extrêmes, perturbation des régimes de précipitations sont tant de manifestations d’ores et déjà observables des changements climatiques.
  • Ouragans Harvey et Irma, les moussons violentes en Asie du Sud-Est et progression de la faim dans le monde pour la première fois depuis plus de 10 ans.
innondation ville climat
Innondation à Davenport au USA © Kelly Sikkema

La réponse politique : entre instabilité internationale et unité des acteurs non-étatiques

Une instabilité internationale qui résulte en l’isolation des USA

Pays du Nord, pays du Sud, sont tous impactés par les changements climatiques. La COP21 et l’Accord de Paris nous rappellent que nous devons tous agir pour le climat. Pourtant certains événements politiques ont montré encore les difficultés à impulser la nécessité d’agir face à l’urgence de la crise climatique. Le président Donald Trump a annoncé le 1er juin 2017 la sortie des États-Unis d’Amérique de l’Accord de Paris sur le climat.

Dans la foulée, le 2 juin 2017, Vladimir Poutine a remis en question l’application de l’Accord de Paris lors du Forum économique de St Pétersbourg avec la sortie suivante :

« Cet accord ne doit entrer en vigueur qu’à partir de 2021, nous avons encore le temps… Jusqu’à maintenant nous n’avons pas ressenti de hausse des températures ici… »
– Vladimir Poutine, président de la Russie

Quelques mois après cette annonce, le gouvernement américain semble de plus en plus isolé. Tant sur la scène internationale où les pays, y compris les grands émetteurs comme l’Union Européenne, la Chine, l’Inde, ont fait front commun.

Des acteurs non-étatiques qui s’engagent toujours plus dans la lutte contre les changements climatiques et l’atteinte des ODD

Cette situation politique instable montre encore une fois la nécessité d’engager tous les acteurs de la société civile dans la transition écologique et sociétale nécessaire pour atténuer et d’adapter aux changements climatiques. Intégrer la notion de changement climatique demande de repenser nos modèles de société, de production et de consommation.

Les entreprises

« Le changement climatique est réel. Quitter les Accords de Paris n’est ni bon pour l’Amérique, ni pour le monde »
Elon Musk, PDG de Tesla

En amont de la décision de Trump de sortir les Etats-Unis d’amérique de l’Accord de Paris, 25 entreprises américaines se sont joint à Elon Musk pour envoyer une lettre au président américain.

Les collectivités

Les collectivités aussi se mettent en ordre de marche vers la transition des villes durables et bas-carbone (Climate Chance, C40, CGLU, etc.). La ville de Paris vient d’annoncer son nouveau Plan Climat qui vise à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Les ONG

Les ONG sont des acteurs incontournables pour accompagner la société à atténuer et s’adapter aux changements climatiques. De manière générale, les ONG mènent 2 types d’action :

  1. Sur le terrain – Rôle essentiel de conduite de projets de proximité auprès des communautés les plus vulnérables et généralement les plus isolées pour réduire leur vulnérabilité face aux changements climatiques.
  2. Dans les pays développés – Rôle d’influence, donneurs d’alerte pour mettre le sujet climat sur la table des politiques à l’échelle nationale et internationale.

 

populations vulnerables changements climatiques
Accompagnement des populations vulnérables face aux changements climatiques © GERES

Des solutions pour le climat à l’accélération de la transition

Des solutions pour agir à notre niveau et dans notre quotidien voient le jour et deviennent de plus en plus pertinentes. Par exemple aujourd’hui il est facile de possible chez un fournisseur d’énergies 100 % renouvelables, comme ekWateur.

Il est maintenant nécessaire d’accélérer la transition en mobilisant les citoyens autour des démarches RSE entreprises et Plan Climat des villes. Collaborateurs, consommateurs, habitants ont tous un rôle important à jouer dans cette transition.

La Solidarité climatique nous rappelle que si il est nécessaire et urgent d’agir dans notre quotidien pour le climat, il ne faut pas oublier de soutenir les populations vulnérables dans leur développement bas-carbone.

Mobilisation des citoyens pour répondre à l’urgence climatique

Depuis la COP21 à Paris, le GERES anime le mouvement de la Solidarité climatique qui fédère entreprises, collectivités et associations autour de cette cause. Ce mouvement vise à mobiliser 1 million d’actions pour le climat ICI et soutenir 1 million d’acteurs du développement bas-carbone LA-BAS.

A travers cette campagne de mobilisation citoyenne, le mouvement de la Solidarité climatique et ses partenaires souhaitent montrer qu’il est possible d’agir pour le climat dans notre quotidien tout en étant solidaire. Cette nécessité de rattacher les actions des citoyens français pour le climat à cette notion de solidarité internationale, rappelle que les actions ICI ont un impact LA-BAS.

solidarite climatique

La Solidarité climatique à la COP23

C’est pourquoi le GERES est présent à la COP23 à Bonn, entouré de ces partenaires, pour défendre la cause de la Solidarité climatique. Nous voulons montrer qu’il est nécessaire que les citoyens prennent conscience de leur pouvoir d’action pour participer à l’atténuation des changements climatiques et qu’ils contribuent ainsi au soutien des pays les plus vulnérables dans leur adaptation.

Plan climat et Solidarité climatique

La Solidarité climatique doit être la boussole de l’action gouvernementale

Cette semaine, le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé les quatre mesures qui forment le « paquet solidarité climatique » du nouveau Plan climat français.

La Solidarité climatique dans l’action gouvernementale française

Le GERES se réjouit que le terme de Solidarité climatique ait trouvé sa place dans la terminologie et l’action du gouvernement. Depuis plus de 12 ans notre ONG se fait le porte-drapeau de cette cause.

solidarite climatique

Déjà en 2015, à l’occasion de la COP21, nous avions remis symboliquement l’Appel pour la Solidarité climatique à Monsieur Hulot alors qu’il était à l’époque l’envoyé spécial de l’Elysée pour la protection de la planète.

Cet appel était porté par 8 ambassadeurs du secteur privé, soutenu par 40 associations francophones et signé en ligne par environ 3200 citoyens. Il s’agissait d’un message fort envoyé aux décideurs pour que la France et la communauté internationale s’engagent dans une lutte contre les changements climatiques qui soit solidaire.

« La crise climatique nous oblige à penser le monde comme un unique espace de solidarité. Cela n’est pas une option mais une condition à la paix dès lors que ce mot n’est plus une promesse mais une réalité ».
Nicolas Hulot

nicolat hulot solidarite climatique

Depuis 2015 des Ambassadeurs, Amis se joignent au mouvement de la Solidarité climatique pour mobiliser 1 million d’actions pour le climat ICI et soutenir 1 million d’acteurs du développement bas-carbone LA-BAS.

La Solidarité climatique, ICI et LA-BAS

Selon le GERES, le paquet solidarité climatique va dans la bonne direction car il vise à impulser la dynamique d’une transition énergétique collective du pays à travers des appuis financiers renforcés, notamment pour les plus modestes.

Néanmoins, le Président Macron ne doit pas faire oublier l’enjeu global de la Solidarité climatique qui consiste à accompagner, en parallèle de nos efforts nationaux, les populations les plus vulnérables de tous les pays, et notamment les pays les moins avancés.

>> Télécharger le communique de presse

Rejoignez le mouvement de la Solidarité climatique

Ensemble mobilisons-nous pour rappeler que nous ne sommes pas tous égaux face aux changements climatiques. Les populations les plus vulnérables subissent de plein fouet les effets du dérèglement du climat. La lutte contre les changements climatiques doit s’inscrire dans un élan d’équité et de fraternité entre les peuples du monde entier.

Engagez-vous pour la Solidarité climatique

Je soutiens

Webinaire – ODD et entreprises

S'approprier les objectifs de développement durable à travers la Solidarité climatique

Participez au webinaire organisé par RSE & PED pour découvrir l’approche de la Solidarité climatique qui permet aux entreprises de s’approprier les objectifs de développement durable (ODD).

Les ODD offrent aux entreprises, la possibilité d’engager une démarche globale de responsabilité sociétale. Traités sous l’angle de l’ODD 13 sur le climat, elles ont la possibilité de contribuer à la réalisation de l’ensemble des ODD, diminuant leurs émissions de gaz à effet de serre (ICI) et assurant un développement bas carbone (LA-BAS).

Ce webinaire sera l’occasion de découvrir le mouvement de la Solidarité climatique lancé par le GERES, et l’approche climat / ODD basée sur les interconnexions entre la lutte contre le changement climatique et chacun des ODD.

Cette approche sera illustrée concrètement par la présentation de la démarche d’appropriation des ODD de DUCRAY, en tant qu’Ambassadeur de la Solidarité climatique.

climat ODD
Roue de la Solidarité climatique : relation entre le climat et chacun des objectifs de développement durable (ODD)

 

Intervenants

Séverine Roullet Furnemont, Directrice de l’environnement et du développement durable du groupe, Pierre Fabre

Jonathan Guyot, Chargé de développement Solidarité Climatique, GERES

Inscription

Date : vendredi 05 mai 2017 de 11h00 à 12h30

La participation est gratuite et l’inscription obligatoire. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de RSE & PED.

Le GERES, 40 ans d’actions !

40 ans d'énergies pour un monde durable et solidaire

Le GERES, ONG internationale de développement spécialisée dans l’énergie durable et la protection de l’environnement agit pour l’amélioration des conditions de vie des populations et la préservation des ressources naturelles. En 2017, elle porte 62 projets de développement durable innovants en France et dans 13 pays du Sud

Le GERES est à l’initiative du principe de Solidarité climatique. Elle défend et diffuse cette grande cause dès 2008 dans le cadre de son programme de compensation carbone CO2Solidaire.

40 ans geres

Cette année, le GERES célèbre 40 années d’actions et organise à cette occasion un évènement le 10 mai prochain au MuCEM de Marseille : « Un monde durable à portée demain ».

Au programme de cette journée :

  • une exposition éphémère sur les visages de la Solidarité climatique
  • une conférence-débat autour de la question « Quel monde voulons-nous pour demain ? » associant témoignage d’acteurs de terrain et regards croisés d’experts, dès 17h
  • un cocktail pour partager un moment convivial, à partir de 19h

La soirée se prolongera à la Voûte Virgo qui se trouve à proximité du MuCEM.

Attention : Journée ouverte à tous et inscription gratuite mais obligatoire

Pour en savoir plus sur l’évènement et vous inscrire : http://40ans.geres.eu/

 

Tags